International Gourmet Festival 2012

Copyright Vasco Célio
Vous avez un peu d’argent devant vous et vous aimez bien manger, alors rendez vous au Portugal du 12 au 22 janvier 2012 pour la sixième édition de l’ International Gourmet Festival 2012 auquel participent uniquement des chefs étoilés au Michelin.

Cela se passe en différents endroits, Lisbonne, en Algarve et dans l’Alentejo. Vous pourrez y déguster la cuisine de chefs comme , Juan Amador, Jose Avillez, April Bloomfield, Jonnie Boer, Jacob Jan Boerma, Massimo Bottura, Vincente Farge, Laurent Gras, Shaun Hegartt, Peter Knogl, Dieter Koschina, Normand Laprise, Henrique Leis, Mario Lohninger, Albano Lourenco, Hans Neuner, Norbert Niederkofler, Magnus Nilsson, Vitor Matos, Alain Passard, Benoit Sinthon, Hans Välimäki, Joachim Wissler.

Pour manger à la table d’Alain Passard, avec Alain Passard, il vous en coutera 600€. Dépêchez vous car il n’y a que 4 places à la table des chefs. Sinon comptez entre 350 et 400€ aux tables “normales”.

Affiche

Je suis un peu surpris par l’affiche de la 3è édition, certainement de très belles fesses, mais quel rapport avec le festival? Je me demande ce que diraient Anne-Sophie Pic, Hélène Darroze, Marie-Christine Klopp, Adeline Grattard, Rougui Dia ou Flora Mikula.

D’ailleurs c’est marrant, je crois qu’aucune femme chef n’a participé à ce festival. Sont-ce des relents de machisme?

Mise-à-jour : la première version de ce billet contenait une description de l’affiche, pas l’affiche, et on nous a reproché de faire ça pour Google, hors ils est vrai que la fréquentation du site sur certaines associations de mots augmentait. On a retiré l’article, supprimé le texte, et ajouté l’affiche. Nous attendons maintenant les commentaires disant qu’on participe à l’avilissement de la femme ou qu’on est nous même macho.

Periple

Des objets vagabonds, des idées du bout du monde, des valises mais pas sous les yeux, des voyages, à la masse, pas du tourisme de masse, des voyages désorganisés, des envols à tire-d’aile, des eldorados, des radeaux, des dauphins, des faims de découvertes. C’est ça Périple.

You may also like...

1 Response

  1. Selfie says:

    C’est carrément nul! La gastronomie est un milieu macho,alors que dans lavie d’une personne c’est la maman puis la petite amie puis la femme(eventuellement si on suit les shemas traditionels) qui feront la cuisine pour les hommes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *