Salmorejo

tomate photo copyright Didier LagetJe me souviens de ce Salmorejo, dégusté dans une Finca à côté de Frigiliana. On mangeait sur la terrasse, entouré par la sierra de Tejeda et la mer Méditerranée, l’air, traversé d’effluves d’eucalyptus, vibrait de chaleur et du chant des cigales.

Notre hôte Alfonso m’a donné sa recette et depuis chaque fois que j’en prépare je voyage dans l’espace et le temps.

Pour 4 personnes.

• Dans un mixer on met 4 tomates, un concombre, un poivron rouge, une gousse d’ail, deux (ou trois) belles cuillères à soupe d’huile d’olive, une cuillère à café de vinaigre, du sel et du poivre. Mixer.

• Laisser quelques heures au frigo et servir avec des glaçons.

Le truc c’est, pour avoir de la mâche, d’écraser quelques tomates à la fourchette et de les ajouter dans le plat avant qu’il ne passe au frigo. Normalement dans le Salmorejo il n’y a pas d’ail mais de la mie de pain, mais je n’ai pas dit que c’était LA recette du Salmorejo, mais la recette de Salmorejo d’Alfonso. Et ne lui dite pas que ça ressemble à un Gaspacho!

Le chant des cigales s’appelle la Cymbalisation mais comme je trouvais ça moche j’ai gardé le “chant des cigales” dans mon billet, j’espère que vous ne m’en voudrez pas.

Et vous comment faites vous le Gaspacho?

Periple

Des objets vagabonds, des idées du bout du monde, des valises mais pas sous les yeux, des voyages, à la masse, pas du tourisme de masse, des voyages désorganisés, des envols à tire-d’aile, des eldorados, des radeaux, des dauphins, des faims de découvertes. C’est ça Périple.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *