Souvenirs


Se souvenir.

Un coquillage, une assiette en porcelaine de Limoge, un T-shirt avec le plan du métro de Londres, une tasse avec “I ♡ New York”.
Ces objets qu’on remportent avec soi pour avoir un souvenir de l’endroit où nous sommes allé ont aussi un autre rôle, ils veulent dire “j’y étais pour de vrai, ouai ouai moi personnellement”. Ils se collectionnent, s’accumulent sur les anciens postes de TV, s’empilent dans des placards et finissent en général au grenier ou dans les brocantes.

Il y a aussi des modes, la boule de neige et la poupée typique sont devenues Kitsch, remplacées par de nouveaux objets, puis collectionnées au deuxième degré car justement, elles sont Kitsch, puis collectionnées au premier degré car il y autant de souvenirs que de classes sociales et de tribus.

Periple

Des objets vagabonds, des idées du bout du monde, des valises mais pas sous les yeux, des voyages, à la masse, pas du tourisme de masse, des voyages désorganisés, des envols à tire-d’aile, des eldorados, des radeaux, des dauphins, des faims de découvertes. C’est ça Périple.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *