Issu du tourisme de masse, voici le touriste massue

selfie-avec-mona-lisa Photo-Photo Jeff Haltrecht

Le touriste massue et quelqu’un qui s’éclate dans le tourisme de masse. Enfin c’est moi qui dis ça, car le terme n’existe pas. Mais je le trouve pertinent, car ce touriste détruit le cadre de vies des endroits qu’il visite, le patrimoine, il repousse les locaux, dont il n’a que faire, sauf s’ils sont habillés en tenue typique, à l’extérieur de la ville.

Mais il y a pire que le touriste massue, il y a le touriste massue qui fait un selfie. Avec ou sans selfie stick.

S’il y a des endroits où le tourisme massue n’est vraiment pas à sa place, ce sont bien les lieux culturels, d’une part, car noyé au milieu du troupeau de ses congénères il n’a aucune chance d’apprécier derrière la forêt de selfie sticks, la Jeune fille à la perle, le buste de Nefertiti, ou Guernica, mais surtout, parce qu’il s’en moque.

Qui sont Vermeer ou Picasso?, ils n’ont aucun intérêt, la seule personne intéressante ici c’est lui. C’est lui qui va donner de la valeur à l’objet devant laquelle il se tient, lui devant l’œuvre et regardant l’objectif. Alors il se met en scène, se contorsionne, le regard fixé sur l’écran de son smartphone, oublieux de ce qui l’entoure et fatalement il glisse, dérape, tombe et casse l’œuvre.

Voici une petite liste de quelques victimes récentes.

Simon Birch

Juillet 2017, Los Angeles, une jeune femme fait un selfie dans une galerie d’art contemporain, bouscule et détruit plusieurs oeuvres.

Yayoi Kusama

Février 2017, à Washington’s Hirshhorn Museum and Sculpture Garden, en faisant un selfie, un homme écrase l’une des célèbres citrouilles à pois de l’artiste japonaise Yayoi Kusama.
Yayoi-Kusama-pumpkins - Photo Yayoi Kusama
Source : Artnet

L’archange st Michel

Novembre 2016, au musée d’art antique de Lisbonne, un homme qui faisait un selfie renverse et détruit une statue polychrome du XVIIIe représentant l’archange st Michel.

Shelly Xue

En Mai 2016, à Shanghai, tandis que ses parents filment tranquillement leur petit garçon qui fait du Kung-fu sur une œuvre en verre qu’il finira par détruire. Avec humour, l’artiste a rebaptisé son œuvre, elle s’appelait, “L’ange attend”, elle s’intitule maintenant “Cassé”.

Dom Sebastiao

Mai 2016, à Lisbonne, un homme veut faire un selfie avec la statue de Dom Sebastiao, qui dirigea le Portugal de 1557 to 1578, alors il grimpe sur l’alcôve dans laquelle elle se tient et tombe entraînant dans sa chute la sculpture vielle de 126 ans.
Photo  Infrastructure Portugal
Source : Infrastructure Portugal.

Hercule

Mai 2015, à Crémone (italie), à la à Loggia dei Militi palace, deux personnes grimpent sur une statue en marbre pour faire un selfie, détruisant la couronne qui la surmonte. Cette œuvre inestimable, Statue des deux Hercules remonte à 1700.
deux-hercules-detruits
Source : Daily Mail

Le colisée

Mars 2015, à Rome, un couple grave leurs initiales, un “J” et “N” de 8cm haut dans un des murs du Colisée et fait un selfie. Quelque temps avant, pour la même raison un homme a dût payer une amende de 20 000 €.
Source : The Guardian

Le satyre ivre

Mars 2014, en Italie, à l’Académie des beaux-arts de Brera, un homme grimpe sur les genoux d’une statue du XIXè pour faire un selfie et ce faisant, détruit sa jambe gauche.
selfie-victim-italie
Corriere della Sera.

Tout ça pour ça!

Pour finir voilà une série de magnifiques selfies pris par des touristes massues y compris quelques people massues.


selfie-louvre

selfie-louvre

Periple

Des objets vagabonds, des idées du bout du monde, des valises mais pas sous les yeux, des voyages, à la masse, pas du tourisme de masse, des voyages désorganisés, des envols à tire-d'aile, des eldorados, des radeaux, des dauphins, des faims de découvertes. C'est ça Périple.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *