Yosemite, un mythe bien réel.

yosemite Photo DR
En plein cœur du Sierra Nevada, le Parc National de Yosemite est un endroit incroyablement beau à visiter. Situé à 2h30 de route de San Francisco, où vous pouvez notamment séjourner pour étudier l’anglais dans un centre de langue à l’image de l’école de langue Jeffrey’s Bay, deux belles journées devraient suffire à l’exploration des falaises de granite et des majestueuses cascades de cette splendide vallée.

Pour les amoureux de la marche, c’est le paradis. Des dizaines de randonnées sont référencées sur les nombreux guides que vous pourrez vous procurer au village-center. Ce point de départ touristique est un peu le cœur du parc. Avec ses boutiques de souvenirs, ses kiosques, ses restaurants et ses bars, ses douches collectives, ses petites galeries d’art et ses musées, c’est un véritable repaire culturel pour tout ceux qui veulent connaître l’histoire de Yosemite, mais aussi pour ceux qui voudraient simplement se détendre en attendant leurs proches partis en excursion.

Le «village» est agrémenté d’une ligne de bus qui vous emmèneront aux différents points de vue et départs de randonnée de votre choix. Chaque arrêt est agrémenté de plans pour vérifier où vous vous trouvez. Les différents sentiers et chemins sont brillamment aménagés et facile d’accès, tout en restant intégrés à l’environnement. Néanmoins il en va de chacun de s’assurer de sa propre sécurité lors de vos déplacements. Ce site est avant tout un parc naturel, l’un des plus anciens ouvert au public après celui de Yellowstone, et se veut de le rester au maximum. C’est pourquoi chacun doit se montrer responsable et attentif en empruntant les sentiers étroits et glissants aux abords des cascades, notamment près de Vernal Fall, ou en longeant les cours d’eau aux courants forts, tel que Merced River où des accidents mortels arrivent malheureusement chaque année. Vous croiserez néanmoins de nombreux “rangers” qui seront ravis de vous délivrer tous leurs précieux conseils. C’est pourquoi apprendre l’anglais est toujours utile dans ces conditions.

Certains pieds de cascades sont rapides et faciles à atteindre; comme les célèbres chutes de Yosemite dominant à plus 730 mètres, c’est d’ailleurs l’une des plus hautes du monde; ou encore la très fine Bridalveil visible dès l’entrée du parc.

waterfall Photo DRD’autres excursions sont en revanche de véritables challenges à tout bon randonneur; comme le magnifique mais au combien éprouvant Mistrail qui vous fera grimper sans une seule minute de répit sur la première moitié du parcours, en passant d’une hauteur de 1230 mètres à près de 1800 mètres en l’espace de 3h d’interminable montée. Vous aurez tout de même l’opportunité de savourer la fraîcheur en passant tout près des plus belles cascades, avec leur petit effet spray des eaux des glaciers, et de faire une pause à mi-chemin sur Columbia rock où la vue sur la vallée vaut déjà le détour. Mais la récompense ultime se trouve évidemment au point culminant de cette marche de 7 heures aller-retour: le panorama offert depuis Glacier point. En effet, le point de vue depuis le sommet des chutes de Nevada Falls est tout simplement magique. Il n’y a pas de mot pour décrire son ressenti quand on vient de parcourir plus de 5km en montée et qu’on domine toute la vallée, c’est juste l’apothéose..!

Ne manquez pas d’admirer l’un des plus gros blocs de granit des Etats Unis depuis Olmsted Point, qui n’est autre que le symbole du parc lui même: le Half Dome. Une randonnée est toutefois possible pour en atteindre le sommet mais elle est très difficile (24km aller-retour) et doit être réservée quelques mois à l’avance. En effet, afin de minimiser les dégradations due aux fortes influences touristiques toujours croissantes mais aussi par mesure sécuritaire, ce chemin n’est praticable qu’à raison de 400 permis par jour. A noter que ce permis ne coûte qu’1,50$.

Pour finir, ne partez pas sans avoir lever les yeux vers sur l’immensité des séquoïas géants. La petite marche forestière Mariposa Grove, très agréable et ne nécessitant qu’une heure de votre temps, vous suffira pour toucher la magie de ces géants au cœur tendre. Un peu à l’image de Yosemite, qui saura gagner votre cœur.

Periple

Des objets vagabonds, des idées du bout du monde, des valises mais pas sous les yeux, des voyages, à la masse, pas du tourisme de masse, des voyages désorganisés, des envols à tire-d’aile, des eldorados, des radeaux, des dauphins, des faims de découvertes. C’est ça Périple.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *