Barcelone prend des mesures contre Airbnb

Hommage-a-la-BarcelonetaOserais-je dire enfin? Car même si en tant que voyageur, je profite de la plateforme, je dois reconnaître qu’elle a tendance à détruire la vie locale, augmenter les loyers et souvent attirer des gens qui « consomment » la ville sans vraiment s’intéresser à sa culture voire même ses habitants. À Barcelone, c’est surtout l’occasion de teufer non-stop.

Un article de Courrier International traduit de The New York Times décrit les mesures que la ville a prises.

On y apprend, entre autres, que « le 6 août dernier, la capitale catalane est devenue la première ville européenne où il est illégal pour un particulier de mettre une chambre en location pour moins d’un mois », que les locations Airbnb sont à l’origine de l’augmentation des loyers (+ 7 %) et du prix des logements à la vente (+ 17 %) dans les quartiers de la capitale catalane les mieux représentés sur la plateforme.

Après Venise qui interdit les paquebots dans son centre historique, je pense qu’on vat dans le bon sens.

Periple

Des objets vagabonds, des idées du bout du monde, des valises mais pas sous les yeux, des voyages, à la masse, pas du tourisme de masse, des voyages désorganisés, des envols à tire-d'aile, des eldorados, des radeaux, des dauphins, des faims de découvertes. C'est ça Périple.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.